Comment choisir un bon whisky ?

Retour aux fiches conseils

Qu’il soit écossais, irlandais, américain ou encore japonais, le whisky compte de nombreux adeptes.

Les Français sont les plus gros consommateurs au monde de whisky, mais quels sont les différents critères et astuces pour choisir un whisky ?

Intéressons ici au plus fameux d’entre eux, le whisky Ecossais.

Répondez à trois questions ici et découvrez nos conseils grâce au module d’aide au choix

Qu’est-ce que le Whisky ?

tonneaux whisky

Le whisky est une eau-de-vie fabriquée par distillation de céréales maltées ou non maltées. Son origine reste aujourd’hui encore, un sujet de controverse entre l’Ecosse et l’Irlande.

Il existe plusieurs sortes de whiskies :

  • Les blended : un mélange de whiskies de distilleries différentes et fabriqué avec plusieurs céréales (orge, blé, seigle). Exemples : Grant’s, Famous Grouse
  • Les blended malts : Ce sont des Whiskies élaborés uniquement à base d’orge maltée. Le liquide peut provenir de différentes distilleries. Exemple : Monkey Shoulder
  • Les single malts (les plus haut de gamme) : Ce sont des whiskies obtenus à partir d'orge maltée et issus d'une seule et même distillerie. Exemples : The Balvenie, Glenfiddich

L’élaboration du Whisky

L’élaboration du whisky Ecossais s’effectue en 5 étapes :

  • Le maltage : l’orge mûre est trempée pour qu’elle commence à germer, une partie de son amidon va se transformer en sucre. Le « malt vert » obtenu est ensuite séché.
  • Le brassage : l’orge maltée est réduite en farine (le « grist ») qui va être mélangée à l’eau de source. Le mélange va être porté à ébullition et brassé pendant environ 6 heures. Ce que l’on obtient s’appelle alors le « wort ».
  • La fermentation Le wort est transféré pendant 3 jours dans une cuve dans laquelle l’ajout de levure, permet la transformation du sucre en alcool. Cette fermentation donne le « wash », un alcool brun de 8-9° semblable à de la bière.
  • La distillation : l’étape de la séparation de l’eau et de l’alcool, qui donnera son caractère lourd ou huileux, léger ou floral à un whisky
  • Le vieillissement (3 ans minimum et souvent 8-12 ans pour les single malts) : mis en fût de chêne, le whisky se colore et acquiert des arômes spécifiques selon le bois utilisé.

Comment déguster un bon whisky ?

Choisir le bon verre

Contrairement aux idées reçues, il faut éviter  les verres larges. L’idéal pour déguster un bon whisky est le verre à sherry ou Copita : un verre à pied ni trop petit ni trop grand, en forme de tulipe allongée et légèrement refermé sur le dessus.

Regarder, sentir et prendre des petites gorgées

Observez la coloration, ainsi que les traces laissées sur le verre : elles donnent des informations sur le type de fût utilisé, ainsi que l’âge du whisky. Puis, prenez le verre par son pied et portez-le au nez pour déceler les arômes. Pour déguster, prenez une petite gorgée en bouche, laissez-la un peu sur la langue et promenez-la pour laisser l’alcool s’évaporer et ainsi, sentir les arômes.

Sec, avec un peu d’eau fraîche ou en cocktails

Il n'y a pas vraiment de règle pour bien déguster le whisky. Mais posez-vous quelques questions : qui va le boire ? Souhaitez-vous le boire en apéritif (les plus légers), en digestif (whiskies les plus forts comme les Islay, par exemple) ou en cocktail ?

Pour révéler les arômes de son whisky et réduire la puissance pour les palais les plus délicats, il est possible d’ajouter quelques gouttes d’eau de source. En revanche, l’ajout de glaçon est déconseillé : le choc thermique a tendance à dénaturer les arômes et à endormir les papilles. Autre possibilité : le savourer sec.

Par ailleurs, certains whiskies comme le Monkey Shoulder, sont également approprié pour la réalisation de cocktails.

Quel whisky offrir ?

Il est bien sûr difficile de donner des réponses définitives à ce sujet, il y a autant de whiskies que de goûts ! Pour vous aider, nous vous proposons de répondre à quelques questions qui vous permettront de faire le bon choix : Découvrez notre module, laissez vous guider

Pour simplifier, si la personne à qui vous voulez offrir un whisky aime avant tout les belles marques, optez pour un whisky Glenfiddich, un grand classique. Si cette personne est toujours à la recherche de nouvelles saveurs, faites-lui gouter une marque moins connue, comme un Monkey Shoulder. Pour les connaisseurs, privilégiez un whisky artisanal comme The Balvenie.

Les principales origines et zones de production du whisky : Ecosse, Irlande et USA !

Les whiskies écossais sont caractérisés par une palette aromatique riche. On citera notamment The Famous Grouse Finest, fabriqué dans la plus vieille distillerie d’Ecosse, dans la région mythique des Highlands. Ce whisky est issu d’un assemblage de malts renommés : The Macallan et Highland Park. Il est doté de notes légères de tourbe et de saveurs fruitées qui lui confèrent douceur et équilibre. Une valeur sûre pour une dégustation pure ou sur glace.

Quant au whisky irlandais, il contient plutôt des arômes doux. Le Tullamore Dew est resté fidèle à l’élaboration originelle dans ce pays : il est distillé trois fois et issu de trois types de whisky. Ce qui explique sa grande douceur en bouche.
Enfin, le whisky américain est marqué par des notes de vanille. A titre d’exemple, Hudson baby Bourbon en est un de caractère, réalisé à partir de maïs et vieilli dans des fûts de chêne neufs, d’où sa couleur brune. Il se distingue par ses notes finement boisées au nez. En bouche, se réveillent des arômes gourmands de vanille et de caramel. Fait marquant à noter : il s’agit du premier whisky distillé dans l’état de New-York depuis la prohibition.

Inscrivez-vous, c'est gratuit

Dégustations privées, bons de réductions,
notez et ajoutez à vos favoris vos
spiritueux préférés...

Rejoindre le club


Attention !

X

Je déclare sur l'honneur avoir plus de 18 ans.

Merci de vous connecter

Inscription Connexion