L’Ecosse, nouveau pays du gin

Le gin, des Pays-Bas à l’Ecosse

Le gin a été inventé au XVIIe siècle, par les Hollandais, sous le nom de « genever », par un médecin, Franciscus Sylvius. Il faut dire que son usage était, au départ, thérapeutique, et que l’on pouvait s’en procurer dans les officines.

Au fil du temps, les Hollandais ont amélioré le goût du gin, en ajoutant notamment le genièvre. La popularité du gin a dépassé les frontières des Pays-Bas, et s’est notamment enraciné en Angleterre devenu, depuis, un grand producteur de gin.

Le gin était notamment produit dans la région de Londres (il faut noter cependant que la variété de gin « London Dry Gin » n’a pas besoin d’être produite à Londres pour bénéficier de cette appellation). Pourtant, aujourd’hui, c’est bien l’Ecosse le plus gros producteur de gin du Royaume-Uni et non l’Angleterre ! 70 % de la production du pays émane de l’Ecosse.

Hendrick’s, gin emblématique d’Ecosse

On compte, aujourd’hui, de nombreuses distilleries artisanales, notamment Hendrick’s, dont la création remonte à 1999. Il est fabriqué au sein de la distillerie de grain Girvan de William Grant & Sons, dans la région de l'Ayrshire, en Ecosse.

Sa particularité ? Son goût aux accents de concombre et de rose. La légende d’Hendrick’s veut que son créateur, David Stewart, dégustait un sandwich au concombre en sirotant un verre de gin au milieu d’une roseraie. C’est ainsi qu’il aurait eu l’idée d’associer ses deux fragrances. Cette version omet cependant les mois de travail de mise au point effectués notamment par Lesley Gracie et John Ross, aujourd’hui à la tête de la distillerie Hendrick’s.

L’autre particularité de ce gin, c’est sa bouteille, « so vintage », digne d’un flacon d’apothicaire. Et qui rappelle les origines de cet alcool. L’Hendrick’s gin est aujourd’hui un gin haut de gamme, produit en petites quantités.

Attention !

X

Je déclare sur l'honneur avoir plus de 18 ans.

Merci de vous connecter

Inscription Connexion